Le prophète du dernier temps annonce un Togo nouveau sans règlement de compte.

 

Depuis quelques mois déjà, le Togo traverse une crise sociopolitique connue par tous et chacun se demande comment sortir de cette crise d’où la convocation des acteurs politiques à un nouveau dialogue présidé par le président ghanéen Nana Akoufo Ado. Le gouvernement de sorti de crise que certains appellent gouvernement de salut public et que d’autres appellent gouvernement de transition ou encore gouvernement de Dieu a été annoncé par le prophète Yao Tengue Maglomada, prophète du dernier temps. Et l’a fait connu de tous par la voix des médias nationaux et internationaux.

 

Le prophète du dernier temps lance un appel pressant aux autorités togolaises afin qu’elles obéissent la voix de Dieu en mettant obligatoirement sur place le gouvernement de Dieu. De mettre fin aux calculs politiques pour laisser place au plan de Dieu pour le Togo afin que le Togo terre promise retrouve sa gloire. « L’heure a sonné pour que le Togo rentre dans sa gloire » a-t-il indiqué

 

Selon le prophète, l’Eternel a déjà béni le Togo depuis 1884 et l’énigme du monument de l’indépendance dont la femme portant haut le flambeau de la liberté et l’homme qui brise les chaînes de la traîtresse coloniale est maintenant décrypté et esprime l’aspiration profonde du peuple togolais à la liberté, à l’alternance et au développement et à l’épanouissement de tous.

« Le gouvernement de Dieu est déjà prêt et sera connu de tous. Ce gouvernement sera piloté par une dame première ministre et aura pour mission l’amnystie générale, de rédiger le statut des anciens dignitaires militaires et civiles, d’opérer les réformes constitutionnelles et institutionnelles afin que la paix durable revienne pour de bon au Togo » a-t-il martelé

Dans ce Togo nouveau, il n’y aura pas de règlement de compte. Tous les fils et filles vivront comme des frères et sœurs. Ce sera un nouveau départ spirituel pour le Togo.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *