Deuxième jour des marches, 3000 manifestants à Lomé selon Yark

 

Le deuxième jour des manifestations de la coalition des 14 partis de l’opposition est sans incident dans sa globalité. Le nombre à chuter de 5000 à 3000 manifestants a indiqué le ministre de la sécurité Yark Damehame en présence de son collègue de la communication Guy Madjé Lorenzo au cours d’un point de presse ce jeudi 30 Novembre à Lomé.

Le ministre de la sécurité Yark Damehane a félicité tous les acteurs impliqué, entre autre les responsables de la coalition, les forces de l’ordre, les observateurs et les journalistes pour le rôle joué afin que la marche soit sans incident.

Par ailleurs le ministre de la sécurité est revenu sur une incompréhension survenu au niveau de l’Etat Major sur l’itinéraire des manifestants qui doivent rallier agoè et le lieu des marches. « Il s’agit des mesures préventives » a précisé le ministre de la sécurité.

Les manifestations se sont bien déroulées, à Lomé les trois points de départ sont respectés ainsi que le lieu de chute où l’on dénombre 3000 manifestants. Certaines villes du pays ne sont pas du reste ; dans la région maritime, à Tabligbo la foule est estimée à 50 manifestants, à kévé 20 personnes ont battu le pavé. Dans la région des plateaux une centaine de manifestants ont marché dans les rues d’Anié, 150 à Kpalimé et une quarantaine dans à Badou. A Guérinkouka une localité située dans la région de la Kara 125 personnes ont manifesté a indiqué le ministre de la sécurité.

Le ministre de la communication Guy Madjé Lorenzo est revenu sur le nombre de manifestant évoqué sur les médias internationaux qui ne concorde pas avec les réalités du terrain






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *