Gilchrist annonce sa retraite politique et demande à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020

 

Le président de l’Union des Forces du Changement (UFC) Gilchrist Olympio , vient d’annoncer sa retraite politique. L’Homme fort de l’opposition  devenu ami du régime  cinquantenaire sanguinaire a à cet effet invité le despote Faure Gnassingbé à se retirer en 2020.

L’ancien opposant charismatique du Togo, Gilchrist Olympio, a aucour d’une conférence de presse ce 28 novembre, annoncé sa retraite politique. Après plus de deux décénies passés à la tête de l’UFC, l’avenir « devra imaginé et poursuivi par des jeunes hommes et des femmes de moins de 80 ans » selon ses propres termes.

Cette  retraite de Gilchrist Olympio est un non évenement pour la population Togolaise qui s’est senti trahi  par ce dernier  lorsqu’il signait en mai  2010 un accord politique avec Faure Gnassingbé.

Pour  sortir de la crise qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017, Gilchrist demande à son allié Faure Gnassingbé de ne pas se représenter  à l’élection présidentielle de 2020 afin de « laisser le champ libre à une consultation démocratique libre…  Il en ressortira grandi évitant ainsi de vivre le sort personnel  et collectif dont plusieurs pays africains ont déjà vécu l’exemple tragique. » a-t-il affirmé.

Il a invité le pouvoir à accepter le retour à la constitution de 1992  qui est l’exigence phare de la coalition des 14 partis et demande à l’opposition d’être unie et de développer un projet clair et responsable.

L’homme fort de l’UFC  a tout simplement constaté que l’accord signé avec le régime  dynastique des Gnassingbé  est « décevant ».
Eyram Akakpo






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *