Des jeunes engagés pour le climat

 

Plus de 200 jeunes participants (de 18 à 35 ans) issues de 20 pays d’Afrique prennent part du 27 au 29 octobre au Bénin à la 13 ème conférence des jeunes sur le climat (COY 13).
La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du représentant du ministre de l’enseignement et de la recherche scientifique, des autorités administratives, des acteurs de la société civile et de plusieurs délégations de jeunes en provenance du Mali, du Niger, du Nigéria, du Togo, de la RDC, de la Gambie , pour ne citer que ceux-là.

 

Au cours de ces 3 jours, les participants entendent formuler des recommandations à l’endroit des autorités des pays engagés à endiguer le réchauffement climatique. Cet événement qui s’organise en prélude à la Cop 21 de Bonn en Allemagne sera un moyen pour les jeunes engagés de pouvoir s’imprégner des politiques existantes en matière de réductions des effets du changement climatique et d’y apporter leurs contributions.

Ces jeunes sont répartis librement dans différents groupes de travail selon leurs centres d’intérêts. L’objectif principal de la COY13-Bénin est d’habiliter et de renforcer les jeunes et les mouvements de jeunes afin d’assumer des responsabilités et de mener des actions contre les effets du changement climatique. Ainsi, au-delà des plaidoyers et de la formation de 150 à 200 Jeunes leaders, activistes et acteurs de changement de différents pays, la RCOY13-Bénin est un espace d’apprentissage, de partage d’expériences et de réseautage.
« CRADDES ONG souhaite impliquer activement tous les jeunes dans la préparation et l’organisation de la COY13-Bénin (Préparations, accueil, logistiques, traduction, communications & Conception de projets, etc.). C’est dans cette optique qu’en prélude à la RCOY13-Bénin et la COP23, il a été décidé de mettre en place des commissions de projets afin d’élaborer des projets concrets, innovants et réalistes sur le climat et autres thèmes relatifs. Ces projets seront mise en œuvre dans nos différents pays après la COY13-Bénin afin de mieux continuer à réduire les effets des changements climatiques » , a expliqué AGBADJAGAN Yacinthe Vidéou, le directeur exécutif de l’ONG CRADDES.

Pour Koutotou Jean Honoré, participant représentant le Cameroun, « La conférence commence très bien. Avec les briefings et les différentes présentations qui ont été faites on se sent impliqués. On espère que la suite sera prometteuse ».

Plusieurs communication se tiennent sur la protection et conservation de la biodiversité des forêts en Afrique : Enjeux et perspectives, les conséquences des changements climatiques dans les pays en voie de développement et solutions pratiques : études de cas de 4 pays d’Afrique et d’Asie, entre autres.

Les recommandations de cette rencontre seront présentées à la Cop 23 prévue en Allemagne.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *