Les experts agricoles se penchent sur les recommandations d’engrais pour une autosuffisante alimentaire en Afrique

Le Programme Ouest Africain des engrais de l’USAID (USAID WAFP), le projet  » Partenariat pour le Coton dans les Pays du C-4″ (USAID C4CP) et le projet Feed The Future Ghana Agriculture Technology Transfer tous mis en œuvre par le centre international pour le développement des engrais (IFDC) en partenariat avec la CEDEAO et avec l’appui financier de l’agence des États- Unis pour le Développement International (USAID) et Feed The Future, l’initiative des États Unis pour la sécurité alimentaire dans le monde organisent depuis ce mardi 11 avril et pour trois jours un forum régional de l’analyse des sols aux recommandations d’engrais plus performants et leur distribution aux producteurs.
Placé sous le thème «De l’analyse des sols aux recommandations d’engrais plus performantes et à leur distribution aux producteurs », ce forum a pour objectif de capitaliser les travaux antérieurs de recommandations d’engrais et d’identifier les approches les plus prometteuses de formulation et de distribution d’engrais susceptibles d’engendrer des augmentations de productivité agricole et de retour sur investissement d’engrais de façon durable, particulièrement en ce qui concerne les petits exploitants agricoles. Il sera aussi question au cours de ce forum d’aborder les thèmes comme l’analyse des sols et la cartographie de la fertilité des sols, le développement et la validation des recommandations, la dissémination des recommandations d’engrais, les politiques d’engrais et leur réglementation.

« Le thème de ce forum est commun à tous les projets et pourra tirer un meilleur parti de la synergie que cette collaboration générerait la richesse des idées à partager et les interactions entre les différents partenaires » a déclaré Dr Ekwe Jean Dossa, spécialiste de la Fertilité des Sols et Coordonnateur du forum
Un défi majeur que doit relevé l’Afrique est l’autosuffisance alimentaire face à une population toujours grandissante et à un accès de plus en plus difficile aux ressources naturelles. « Le seul moyen reste la rationalisation de l’utilisation des ressources naturelles par intensification judicieuse de l’agriculture devant permettre d’augmenter les rendements agricoles sans empiéter sur les terres fragiles » a indiqué Julienne KUISEU, Représentante du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole (CORAF/WECARD).
Selon Rob GROOT, Directeur, Chargé des Programmes à l’IFDC le niveau d’utilisation d’engrais en Afrique est faible en plus les engrais ne sont pas de bonnes qualités. « les recommandations qu’utilisent le secteur agricole sont le plus souvent vieilles et datent de la période coloniale, il est important de revoir ces recommandations » a t-il précisé.
Le Centre international pour le développement des engrais (IFDC) est une organisation internationale publique qui aborde les questions critiques dont la sécurité alimentaire, la diminution de la pauvreté globale, la protection de l’environnement et la promotion du développement économique et l’autosuffisance à travers l’utilisation de technologies agricoles dont les engrais et d’autres intrants.

Bernard A.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *