Le CEG Avédji dit non aux grossesses en milieu scolaire

 

La problématique des grossesses précoces en général reste de nos jours un sujet d’actualité et en particulier celles non désirées en milieu scolaire un phénomène inquiétant. Selon un rapport de l’OMS publié en 2012 près de 16 millions d’adolescentes âgées de 15 à 19 ans accouchent chaque année dans le monde. Ce qui représente 11% des naissances à l’échelle mondiale. Les grossesses scolaires ont des conséquences sociales, économiques, physiques et psychologiques. Afin de prévenir ce phénomène des grossesses précoces l’ONG arc-en-ciel était le mercredi  08 février dernier au CEG Avénou Lomé. L’objectif est de sensibiliser les élèves du dit CEG sur les IST et les grossesses en milieu scolaire.

Au cours de l’année académique 2014-2015, le CEG Avénou a enregistré huit (8) cas de grossesse sur un effectif total de 500 élèves filles ce qui éveilla la conscience des dirigeants de ce CEG à prendre des mesures afin d’organiser des séances de sensibilisation et des causeries débat pour attirer l’attention des élèves du dit CEG sur les risques et les conséquences des grossesses en milieu scolaire et des maladies sexuellement transmissibles ainsi que les infections sexuellement transmissibles.

« j’espère qu’avec l’apport de l’ONG Arc-en-ciel en plus de nos approfondissement, nous aurons un taux de 0%  de grossesse au CEG Avénou » a laissé entendre OUADJA Isbatou Directrice du CEG Avénou

Au cours du premier trimestre de cette année, le CEG avénou a recensé deux cas de grossesse dans les classes de 5ème te 4ème. Généralement le CEG enregistre un ou deux cas de grossesse chaque année ceux depuis deux ans déjà.

Pour la directrice la méthode de sensibilisation adoptée par l’ONG est louable car cela a permis aux apprenants de participer aux échanges et les conclusions des échanges resteront gravées à jamais dans l’esprit des apprenants. Le soucis majeur de la directrice est de voir les élèves en bonne santé et les voir atteindre le sommet. « je souhaite vous voir le plus souvent dans nos locaux pour vos apports » a martelé la directrice.

Rappelons que cette journée est marquée par la présence du comité des parents d’élèves, les responsables du CDQ et le représentant du chef du quartier sans oublier tout le personnel du dit CEG

 






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *