Bilan satisfaisant de la revue annuelle du ministère du développement à la base

 

Le ministère du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a procédé  ce mardi 27 décembre à Lomé les travaux de la sixième revue annuelle des interventions dudit ministère en 2016 et à l’élaboration des Plans de travail et de budget annuel (PTBA) pour l’année 2017. L’objectif de cette revue est de jeter un regard rétrospectif sur  l’ensemble de l’action du ministère du développement à la base ; d’apprécier ensemble avec les acteurs les résultats obtenus en les comparant aux cibles fixés pour l’année écoulée ; de  tirer des leçons des diverses expériences vécues, et définir des stratégies d’action pour mieux répondre aux besoins de populations à la base y compris les femmes et les jeunes, les personnes les plus pauvres ; de tracer de nouvelles perspectives pour un meilleur impact sur les conditions de vie des populations en prenant en compte les orientations nationales, les nouveaux défis à relever ainsi que les opportunités à saisir et de s’accorder sur une programmation de l’action au cours de l’année à suivre et sur l’approche de coordination, de coopération et de suivi pour une mise en œuvre efficace et efficience des plans de travail.

Pour le compte de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, 390 infrastructures sociocommunautaires et économiques ont été mises en place, plus de 135.000 nouvelles personnes ont bénéficié des trous produits du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) à travers l’APSEF, l’AGRISEF et l’AJSEF, ce qui porte à 700.000, le nombre de personnes touchées depuis son lancement en janvier 2014.

En ce qui concerne la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, les dispositifs du FAIEJ, du PRADEB et de l’ANVT ont permis de créer plus de 8.300 emplois durables, la création de 11.400 emplois temporaires, 5830 jeunes ont bénéficié des appuis en termes de formation, d’équipement et de financement du PRADEB et FAIEJ.

Les résultats relèvent une performance globalement satisfaisante avec un taux d’exécution moyen d’environ 90% de la lettre de mission du ministère et un taux de décaissement de l’ordre de 91%. En sommes six principaux leviers de travail qui ont permis d’atteindre ces résultats à savoir l’innovation afin de répondre aux besoins des populations en passant par l’optimisation, la proximité du ministère avec les populations, la recherche du maximum de synergie, la mobilisation des ressources pour enfin chuter sur leur engagement pour relever les défis les plus importants.

« Les résultats de cette revue nous offre l’opportunité de saluer ces résultats décisifs qui ont contribué sans nul doute à faire reculer davantage les frontières de la pauvreté au Togo » a déclaré Victoire Tomégah-Dogbé

« Je sais pouvoir compter sur votre active participation, votre grande capacité d’analyse, votre sens du travail bien fait et sur votre esprit de créativité. Mon souhait le plus ardent est qu’au sortir de cet atelier, les forces et faiblesses des interventions des différentes structures, programmes et projets, soient identifiées et des propositions idoines faites pour renforcer la qualité et la synergie de nos actions pour encore plus d’impact de développement en 2017 » a-t-elle précisé

 

 






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *