SANTE// OMS : 13e REVUE ANNUELLE POUR UNE REPONSE EFFICACE CONTRE L’EPIDEMIE DE MENINGITE  EN AFRIQUE

 oms

La 13e réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de la méningite en Afrique a débuté ce lundi 28 novembre 2016 à Lomé et ce pour trois jours. Elle regroupe 21 pays de la ceinture méningitique dont le Togo, choisis à base des critères biens définis : ampleurs d’incidents et nombre de nouveaux cas de suspects, gravité sur la période 2013 à 2016, l’enjeu d’introduction MenAfriVac  à travers les campagnes de vaccination préventive et dans la vaccination de routine. L’objectif de cette rencontre est, pour les participants, de partager les expériences de la lutte contre la méningite, tirer leçon du passé pour mieux construire l’avenir. Une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) avec l’appui technique et financier des partenaires notamment le Ministère togolais de la santé et le système des Nations-Unis

La méningite, une maladie contagieuse et meurtrière (guérissable), aujourd’hui non moins importante que les VIH/SIDA. Malgré les efforts fournis par l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) et tous les partenaires impliqués dans la lutte contre cette maladie, la méningite reste malheureusement d’actualité surtout en Afrique.

En 2016, 15.165 cas suspects ont été enregistrés dans les pays de la ceinture méningitique avec 1.262 décès, soit un taux de létalité de 8,3%.

Apres le Niger en 2015, le Ghana a connu 2.406 cas suspects de l’épidémie à Pneumocoque dont 222 décès, et le Togo, 1.834 cas suspects dont 118 décès de l’épidémie à Méningocoque W.

Des épidémies de grandes ampleurs que courent encore actuellement plusieurs pays selon les prévisions de l’OMS.

Afin de mieux se préparer et répondre efficacement à ces épidémies, considérées déjà comme un fardeau pour le continent africain, 21 pays de la ceinture méningitique sont à l’exercice de la revue annuelle à Lomé du 28 au 30 novembre 2016. Cette treizième rencontre annuelle est, pour les participants, une occasion de mise au point de la situation épidémiologique, de surveillance et de la réponse aux épidémies de la méningite en Afrique en vue de définir les perspectives et priorités pour les interventions futures y compris la saison épidémiologique 2017.

« Ces derniers temps il y a une résurgence avec d’autres groupes de bactéries et c’est la raison pour laquelle tous les pays doivent se préparer pour lutter contre l’épidémie de méningite » a laissé entendre Dr Lucile IMBOUA, la représentante de l’OMS au Togo à l’ouverture des travaux ce 28 novembre.

A noter que 3 stratégies sont d’or et déjà recommandées par l’OMS pour contenir l’épidémie en vue : la surveillance et une réponse efficace aux épidémies, la prise en charge adéquate des cas et la vaccination préventive et réactive.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *