DEVELOPPEMENT A LA BASE // Ouverture du 1er Forum National sur l’Alimentation au Togo

img-20161123-wa0046

Lomé abrite du 23 au 25 Novembre 2016, le Forum National sur l’alimentation scolaire, 1er du genre au Togo. placé sous le thème : « alimentation scolaire intégrée et développement local », ce cadre de réflexion, ouvert officiellement mercredi 23 novembre par le chef du gouvernement togolais Komi Selom KLASSOU, et auquel prennent part les acteurs impliqués dans l’alimentation scolaire au Togo et des experts internationaux, vise à trouver des solutions innovantes et durables pour améliorer et pérenniser les actions de lutte contre la faim en milieu scolaire à travers le programme de cantines scolaires mis sur pied depuis 2008 par le Projet de Développement Communautaire et des filets sociaux (PDC plus).

« … Aucun élève ne peut être performant en ayant le ventre vide », a déclaré madame le ministre du développement à la base Victoire Tomegah-Dogbe à l’ouverture du 1er forum national sur l’alimentation scolaire mercredi 23 novembre 2016 à Lomé. Des réalités malheureusement d’actualité surtout en en Afrique, soit 23 millions d’enfants en âge d’aller au cours primaire souffrent de la faim en étant en classe, selon les données récentes. Pire, certains doivent « parcourir de longues distances pour aller manger avant de revenir en classe » fatigués.

Le Togo, pour lutter contre ce fléau, a mis sur pied depuis 2008  avec l’appui de la Banque Mondiale un programme de cantines scolaires qui enregistre des avancées notables. Environ 85 000 élèves à travers 308 écoles ont bénéficié de près de 50 millions de repas chauds dans les 5 régions du Togo. Le taux de redoublement au primaire est passé de 23,6 % en 2011 à 9,8 % en 2016. Des références certes positives mais qui gardent une distance considérable vis-à-vis de l’objectif de développement durable (ODD) n°2 qui n’est moins que l’éradication de la faim et de la malnutrition d’ici 2030.

Vue les défaits pressant à relever, le Togo à travers ce 1er forum national sur l »alimentation veut capitaliser non seulement les actions en cours dans le pays en matière d’alimentation scolaire mais aussi les expériences internationales y afférent, notamment du centre d’excellence de lutte contre la faim du Brésil. Ceci lui permettant de faire les meilleurs choix dans la pérennité des objectifs de la politique nationale de l’alimentation scolaire et dans l’atteinte des ODD.

 






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *