TOGO//SANTE : PUBLICATION DU RAPPORT MONDIAL 2016 SUR LA MALNUTRITION  

 

Malnutrition, la maladie la plus fréquente au monde qui contribuerait au décès de trois millions d’enfants par an. Un fardeau chronique et un problème de santé publique ayant de large et importante répercussions dans tous les secteurs, surtout en Afrique de l’Ouest. 30% des enfants de moins de cinq ans dans la région sont malnutris chroniques, 31% des adultes sont surpoids ou obeses et 11% du PIB sont en perte chaque année. Une situation très préoccupante malgré la volonté manifeste de la communauté internationale. L’Objectif de Développement Durable(ODD) N°2 n’est rien de moins que l’éradication de la faim et de toutes les formes de la malnutrition d’ici 2030. Prés d’un quart des 242 indicateurs de suivi de l’ensemble des ODD concernent de prés la nutrition. Il est donc clair que les cibles mondiales 2025 fixées par l’assemblée mondiale de la santé ne seront pas atteintes si les Etats ne redoublent pas d’efforts. Des efforts auxquels appelle le Rapport mondial 2016 de la nutrition, lancé le 09 novembre 2016 à Ouagadougou (Burkina-Faso) pour le compte de l’Afrique de l’Ouest, et rendu public le 10 novembre 2016 par l’ONG Humanitaire Plus (HP-Togo).

« Le Togo est un pays en voie de développement et la population a des difficultés pour pouvoir manger. Donc ce rapport permettra à nous société civile qui intervenons dans la nutrition de pourvoir mieux mener la lutte et de mieux orienter nos actions », a affirmé Olivier DIGO, président du comité de coordination des activités de l’ONG HP-TOGO. « Au niveau du gouvernement, nous demandons des politiques plus fiables », a-t-il ajouté

Une politique fiable oui, mais qui doit nécessiter l’implication de tous, selon le ministère de la santé. « Pour éradiquer la malnutrition, tout le monde doit mettre la main à la patte », a répliqué WELA Magnondéwa, chargée de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant à la division de la nutrition au ministère de la santé. « On peut bien manger localement avec les aliments qu’on a dans nos communautés (…) et c’est vraiment suffisant pour être en bonne santé… » A-t-elle ajouté.

LE RAPPORT MONDIAL SUR LA NUTRITION est un état des lieux annuel indépendant de la situation nutritionnelle dans le monde, ayant pour objectif de faciliter aux gouvernements et aux autres parties prenantes la prise effective d’engagement susceptible d’aider à mettre un terme à la malnutrition sous toutes ses formes. Il a pour thème cette année : « la prise et la mesure d’engagement SMART en faveur de la nutrition, et la définition des dispositions à prendre pour éliminer la malnutrition sous toutes ses formes ».

 

 

ADADE Kodjo Hermann

 






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *